Miriam Akavia
  • Née en 1927 à Cracovie, Miriam Akavia a onze ans lorsque les nazis envahissent la Pologne et que le monde de son enfance s’écroule.

    De 1940 à 1942, en compagnie de l’ensemble de la communauté juive, elle est incarcérée avec sa famille dans le ghetto de Cracovie.

    Après la guerre, elle gagne l’État d’Israël. Elle vit aujourd’hui à Tel Aviv avec sa famille.

    Son premier livre paraît en 1975. Carmi Sheli (Ma vigne à moi) publié en 1984 reçoit un prix littéraire de la part de l’association des Cracoviens d’Israël. Sa traduction polonaise est récompensée par le prix de la SEC (Société Européenne Culturelle) à Varsovie quatre ans plus tard.

    Miriam Akavia a écrit également plusieurs recueils de nouvelles pour la jeunesse qui font partie des œuvres littéraires de base étudiées dans les lycées israéliens.

    Elle se rend fréquemment en Pologne où elle fait figure de pionnier des relations culturelles avec Israël.

Les titres de l'auteur