La Grande Terreur en URSS 1937-1938 -
  • feuilleter
  • Document
  • Essais-Documents
  • Date de parution : 07/03/2013
  • Format : 28 x 31,5 cm, 412 p., 40.00 €
  • ISBN 978-2-8825-0303-9
La Grande Terreur en URSS 1937-1938
Tomasz Kizny, Dominique Roynette
Traduit par Véronique Patte
Langue d'origine : Polonais
Traduit par Agnès Wisniewski
Langue d'origine : Polonais

Entre 1937 et 1938, les répressions atteignent un pic en URSS : Staline fait assassiner des centaines de milliers de personnes sur tout le territoire. Cette période, qui commence seulement à être documentée suite à l’ouverture partielle des archives, est aujourd’hui désignée comme la Grande Terreur.

De 2008 à 2011, Tomasz Kizny mène une véritable enquête sur cette vague de violence de l’État soviétique contre ses propres citoyens. En Russie, en Ukraine et en Biélorussie, en collaboration avec l’Association Memorial, il réalise un travail photographique qui documente le crime et présente une topographie de la Terreur : lieux d’exécutions et de fosses communes, photographies des proches des disparus, objets retrouvés lors des fouilles…

Le cœur du livre consiste en une série de bouleversants portraits de condamnés, pris dans les geôles du NKVD après leur arrestation et quelques jours avant leur exécution. Il s’agit d’une puissante accusation documentaire du totalitarisme soviétique, qui vient donner un visage aux victimes de Staline.

« Sur le long chemin menant du dévoilement à la compréhension de ce crime de masse, le présent ouvrage de Tomasz Kizny constitue un jalon capital. » (Nicolas Werth).

 

Prix Klio du livre d’histoire 2013

ils en parlent…
  • « Un livre événement. »

    Le Monde.
  • « Les photographies de Tomasz Kizny sont des pièces indispensables à la compréhension de cette période noire de l’histoire du XXe siècle. En cela, elles sont à l’image du Polonais tenace qui les a prises : justes. »

    Luc Debraine. L’Hebdo.
  • ’Le plus vaste massacre orchestré par Staline fut longtemps un secret d’Etat. Un livre-photo exceptionnel, puisé dans les archives, donne enfin un visage et une mémoire aux victimes.’

    Emmanuel Hecht. L’Express.
À propos de l'auteur
Du même auteur
Plus de titres