La Planète des champignons

La Planète des champignons

Elena Tchijova

La Planète des champignons raconte quelques jours dans la vie d’un homme et d’une femme : un traducteur de seconde zone enlisé dans ses habitudes et une businesswoman indépendante, qui mène sa vie tambour battant. Ils paraissent vivre sur des planètes différentes, et pourtant, ils partagent quelque chose d’essentiel : ils sont voisins de datchas à la campagne, au nord de la...

Traduit par Marianne Gourg-Antuszewicz

Édition papier

Date de parution : 23/08/2018

Prix : 22,00 €

Format : 23 x 15 cm, 336p.

ISBN : 978-2-88250-526-2

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 23/08/2018

Prix : 14,99 €

ISBN : 978-2-88250-530-9

    « Intelligent et subtil. »


    Elena Balzamo, Le Monde des livres


     



    « La Planète des champignons rappelle que l’être humain ne renonce jamais à se bâtir une nouvelle vie. »


    Marc-Olivier Parlatano, Le Courrier

La Planète des champignons raconte quelques jours dans la vie d’un homme et d’une femme : un traducteur de seconde zone enlisé dans ses habitudes et une businesswoman indépendante, qui mène sa vie tambour battant. Ils paraissent vivre sur des planètes différentes, et pourtant, ils partagent quelque chose d’essentiel : ils sont voisins de datchas à la campagne, au nord de la Russie. Sans se connaître, ils ont passé leur enfance à jouer aux mêmes jeux, à arpenter la forêt pour y cueillir les mêmes champignons – ils ont le même rapport âpre et fusionnel à la nature, si important pour les Russes. Elena Tchijova leur donne six jours, comme les six jours de la Création, pour sortir de leur routine et saisir la chance de se rencontrer…

Dans La Planète des champignons, Elena Tchijova traite dans ce roman d’un thème récurrent dans son œuvre : la relation au passé. Quel est le poids du passé dans une vie d’adulte ? Comment inventer une nouvelle vie après l’effondrement de l’URSS ? Comment envisage-t-on l’avenir alors que le passé, ses valeurs et les êtres qui l’habitaient, ont disparu – mais que les souvenirs demeurent ?