Nouveauté

Ikonar

Constellations d’archives

Josef Koudelka

Préface de Tatyana Frank

Textes de Lars Willumeit et Stuart Alexander

 

Ikonar, tel est le surnom donné à Josef Koudelka par un groupe de Roms qu’il a longuement fréquenté : Ikonar, c’est-à-dire le « faiseur d’icônes ». Et en effet, les tirages qu’il leur avait offerts étaient utilisés comme des images quasi religieuses dans leur lieu de prière. Mais Koudelka n’est pas...

Édition papier

Date de parution : 03/11/2022

Prix : 45,00 €

Format : 268p.

ISBN : 978-2-88250-796-9

    « Un ouvrage unique qui réunit les œuvres majeures du photographe accompagnées de documents inédits. »


    Ericka Weidmann, Réponses Photo


Préface de Tatyana Frank

Textes de Lars Willumeit et Stuart Alexander

 

Ikonar, tel est le surnom donné à Josef Koudelka par un groupe de Roms qu’il a longuement fréquenté : Ikonar, c’est-à-dire le « faiseur d’icônes ». Et en effet, les tirages qu’il leur avait offerts étaient utilisés comme des images quasi religieuses dans leur lieu de prière. Mais Koudelka n’est pas seulement un « créateur de photographies » mondialement reconnu, il est aussi un prolifique « collectionneur d’images », un artiste du livre, un concepteur d’expositions, un archiviste passionné, un documentaliste de sa propre existence… En plus de cinq somptueux portfolios regroupant les œuvres majeures de Koudelka, IKONAR – Constellations de l’archive rend accessible un grand nombre de documents inédits datant des années 1960 à 2012. Il s’agit en particulier de planches contacts, choisies parmi les plus de 30’000 réalisées par le photographe, et qui, mises en regard de l’œuvre proprement dite, offrent un aperçu absolument inédit des processus de création de Josef Koudelka.

Un ouvrage unique, publié à l’occasion de l’exposition éponyme au musée Photo Elysée, à Lausanne, du 4 novembre 2022 au 31 janvier 2023.

Josef Koudelka est né en Tchécoslovaquie en 1938. Il commence une carrière d’ingénieur aéronautique avant de se consacrer à la photographie vers la fin des années 1960. En 1968, il photographie l’invasion soviétique de Prague, ce qui lui vaudra de recevoir la médaille d’or Robert Capa, en 1969. Koudelka quitte son pays en 1970, devenant apatride, et rejoint peu après l’agence Magnum. Son premier livre, Gitans, a été publié par Robert Delpire avec Aperture en 1975. Delpire a ensuite publié plusieurs livres devenus légendaires, dont Exils et Chaos. L’œuvre du photographe a été couronnée de nombreux prix, tels le prix Nadar (1978), le grand prix national de la photographie (1989), le grand prix Cartier-Bresson (1991), et le prix international de photographie de la Fondation Hasselblad (1992). Ses travaux ont fait l’objet d’expositions dans le monde entier.

Lars Willumeit est né en Allemagne en 1974. Diplômé en anthropologie sociale et en muséologie, il a assuré le commissariat de nombreuses expositions à travers le monde. Il est aujourd’hui conservateur au musée Photo Elysée.

Stuart Alexander, né aux USA en 1955, est directeur éditorial chez Delpire et membre du conseil d’administration de la Fondation Josef Koudelka. Il a travaillé pour de nombreux musées, dont le Center for Creative Photography (Tucson). Il a été l’archiviste de l’Estate Brassaï, et a participé à de nombreux projets d’exposition au Centre National de la Photographie.