Histoires bizarroïdes

Histoires bizarroïdes

Olga Tokarczuk

Prix Nobel de littérature 2018

Sélection Grand Prix de l’Imaginaire 2021

Lauréate du prix Nobel de littérature 2018, Olga Tokarczuk nous offre un recueil de nouvelles qui vient confirmer l’étendue de son talent : qu’elle se penche sur les époques passées ou qu’elle s’amuse à imaginer celles du futur, elle a toujours le souci d’éclairer le temps présent et ne se défile...

Traduit par Maryla Laurent

Édition papier

Date de parution : 01/10/2020

Prix : 19,00 €

Format : 23 x 15 cm, 192p.

ISBN : 978-2-88250-657-3

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 01/10/2020

Prix : 12,99 €

ISBN : 978-2-88250-658-0

    « Les dix récits qui composent le recueil bousculent le lecteur et désorganisent son horizon d’attente comme peu de textes contemporains savent le faire. »


    Fabrice Colin, Lire


     



    « C’est tout le mérite d’Olga Tokarczuk de ne pas chercher à plaire, mais à inquiéter. »


    Astrid de Larminat, Le Figaro littéraire


     



    « Si vous aimez Edgar Allan Poe… vous aimerez Olga Tokarczuk ! »


    Marguerite Baux, Elle


     


    « Un recueil de dix textes où la Prix Nobel de littérature 2018 prolonge la tradition du conte bizarre tout en s’emparant de thèmes contemporains tels que l’écologie, la religion, le clonage, les frontières entre l’homme et l’animal, voire le végétal. »


    Bernard Quiriny, Lire Magazine littéraire



     


    « Une écriture tendrement dystopique. »


    Nicolas Weill, Le Monde des livres

    ,

Prix Nobel de littérature 2018

Sélection Grand Prix de l’Imaginaire 2021

Lauréate du prix Nobel de littérature 2018, Olga Tokarczuk nous offre un recueil de nouvelles qui vient confirmer l’étendue de son talent : qu’elle se penche sur les époques passées ou qu’elle s’amuse à imaginer celles du futur, elle a toujours le souci d’éclairer le temps présent et ne se défile devant aucune des questions qui se posent aujourd’hui à nous.

L’esprit d’enfance, le désir d’immortalité, le délire religieux, mais aussi le transhumanisme, le rapport à la nature, la fragilité de la civilisation : sans surenchère dans la dystopie, sans jamais de complaisance dans la noirceur, Olga Tokarczuk nous fait mesurer les espaces infinis de ce qui échappe à notre connaissance. Mais pour cet écrivain qui excelle à découvrir des connexions et des correspondances, le salut réside à n’en pas douter dans les puissances de l’imaginaire et dans l’acceptation par chacun de sa propre étrangeté.