Sur les ossements des morts

Sur les ossements des morts

Olga Tokarczuk

Prix Nobel de littérature 2018

 

Il y a un vieux remède contre les cauchemars qui hantent les nuits, c’est de les raconter à haute voix au-dessus de la cuvette des W.-C., puis de tirer la chasse.

 

Après le grand succès des Pérégrins, Olga Tokarczuk nous offre un roman superbe et engagé, où le règne animal laisse libre cours à sa colère. Voici l’histoire de Janina Doucheyko,...

Traduit par Margot Carlier

Édition papier

Date de parution : 06/09/2012

Prix : 22,00 €

Format : 23 x 15 cm, 304p.

ISBN : 978-2-88250-260-5

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 02/11/2017

Prix : 14,99 €

ISBN : 978-2-88250-512-5

    « Un fascinant polar aux accents poétiques et fantastiques. »


    Baptiste Liger, L'Express


     


    « Un livre prodigieux. »


    Anne-Marie Mitchell, La Marseillaise


     


    « L’une des qualités de ce polar agreste est de donner à voir la campagne polonaise d’aujourd’hui, en plein bouleversement. »


    Catherine Simon, Le Monde

Prix Nobel de littérature 2018

 

Il y a un vieux remède contre les cauchemars qui hantent les nuits, c’est de les raconter à haute voix au-dessus de la cuvette des W.-C., puis de tirer la chasse.

 

Après le grand succès des Pérégrins, Olga Tokarczuk nous offre un roman superbe et engagé, où le règne animal laisse libre cours à sa colère. Voici l’histoire de Janina Doucheyko, une ingénieure en retraite qui enseigne l’anglais dans une petite école et s’occupe, hors saison, des résidences secondaires de son hameau. Elle se passionne pour l’astrologie et pour l’œuvre de William Blake, dont elle essaie d’appliquer les idées à la réalité contemporaine. Aussi, lorsqu’une série de meurtres étranges frappe son village et les environs, au cœur des Sudètes, y voit-elle le juste châtiment d’une population méchante et insatiable.

La police enquête. Règlement de comptes entre demi-mafieux ? Les victimes avaient toutes pour la chasse une passion dévorante. Quand Janina Doucheyko s’efforce d’exposer sa théorie – dans laquelle entrent la course des astres, les vieilles légendes et son amour inconditionnel de la nature –, tout le monde la prend pour une folle. Mais bientôt, les traces retrouvées sur les lieux des crimes laisseront penser que les meurtriers pourraient être… des animaux !