Mariusz Wilk
Mariusz Wilk

Mariusz Wilk

Écrivain voyageur, figure phare du reportage littéraire en Pologne, Mariusz Wilk a fait le choix, il y a plus de vingt ans, de quitter la Pologne pour aller vivre en Russie. Membre de Solidarnosc, opposant politique, il fuit le capitalisme qui s’installe dans son pays pour rejoindre des terres encore sauvages : le Nord de la Russie. Son premier livre, « Le Journal d’un loup » (Noir sur Blanc, 1999) est écrit depuis les îles Solovki, à la fois lieu de déportation et centre de l’orthodoxie russe. Mariusz Wilk a ensuite publié plusieurs récits de voyage aux Éditions Noir sur Blanc : « La Maison au bord de l’Oniégo » (2006), « Dans les pas du renne » (2009), « Portage » (2010), « Dans le sillage des oies sauvages » (2013) et « La Maison du vagabond » (2016).

En direct d’Instagram