La Maison du vagabond

La Maison du vagabond

Mariusz Wilk

Mariusz Wilk s’est installé il y a quinze ans dans le nord de la Russie, pour y vivre loin de la civilisation. Mais de nombreux changements sont survenus dans la maison carélienne au bord du lac Onega… Depuis la naissance de sa fille Martusza, l’écrivain redécouvre la nature avec les yeux de l’enfance. Il s’interroge sur l’importance du lieu où l’individu grandit et fait ses...

Traduit par Agnieszka Zuk

Édition papier

Date de parution : 08/04/2016

Prix : 20,00 €

Format : 23 x 15 cm, 288p.

ISBN : 978-2-88250-408-1

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 08/04/2016

Prix : 12,99 €

ISBN : 978-2-88250-413-5

    « Mélancolique et cultivée, une prose magnifique et libre portée par le souffle de la nature au nord de la Russie. »


    Jean-Blaise Besençon, L’Illustré

Mariusz Wilk s’est installé il y a quinze ans dans le nord de la Russie, pour y vivre loin de la civilisation. Mais de nombreux changements sont survenus dans la maison carélienne au bord du lac Onega… Depuis la naissance de sa fille Martusza, l’écrivain redécouvre la nature avec les yeux de l’enfance. Il s’interroge sur l’importance du lieu où l’individu grandit et fait ses premiers pas dans la vie.

À la fois récit de voyage immobile et journal littéraire, La Maison du vagabond évoque les lieux traversés, les grands espaces russes, et l’ancrage désormais nécessaire dans la maison de l’Onega, au cœur de la nature sauvage du Grand Nord.

Mariusz Wilk partage également ses vagabondages littéraires et dialogue avec de nombreux écrivains: Witold Gombrowicz, W. G. Sebald, Nicolas Bouvier… Entrelacée de citations littéraires et de trouvailles étymologiques, sa prose reste vivante et concrète, ce qui la rend tout à fait unique.

Dernier volume du « Journal du Nord », La Maison du vagabond interpelle l’homme occidental sur sa manière de vivre, et l’exhorte à observer le monde qui l’entoure avec un regard neuf.