Dernier voyage à Buenos Aires

Dernier voyage à Buenos Aires

Louis-Bernard Robitaille

Jefferson Woodbridge avait débarqué à Paris à vingt ans avec l’intention de devenir un romancier américain célèbre. Quelques décennies plus tard, on le retrouve, désabusé, obscur tâcheron du monde de l’édition qui apprécie ses qualités de nègre et de traducteur. Lorsque le docteur Moreno lui annonce qu’il sera aveugle dans les six mois, cela lui apparaît comme une...

Édition papier

Date de parution : 07/03/2013

Prix : 15,00 €

Format : 224p.

ISBN : 978-2-88250-304-6

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 07/03/2013

Prix : 8,49 €

ISBN : 978-2-88250-316-9

Jefferson Woodbridge avait débarqué à Paris à vingt ans avec l’intention de devenir un romancier américain célèbre. Quelques décennies plus tard, on le retrouve, désabusé, obscur tâcheron du monde de l’édition qui apprécie ses qualités de nègre et de traducteur. Lorsque le docteur Moreno lui annonce qu’il sera aveugle dans les six mois, cela lui apparaît comme une délivrance : « Ainsi donc je n’aurai plus jamais le temps de m’ennuyer », se dit-il, en prenant la décision d’aller mettre fin à ses jours à Buenos Aires. La proximité de la mort fait également ressurgir le souvenir  de Magdalena, la première femme, peut-être la seule, qui ait compté dans sa vie. Une jeune femme solaire, fantasque et insaisissable dont l’apparition un samedi soir au métro Mairie de Montreuil l’avait ébloui. Comme dans un rêve, il se souvient d’avoir vécu avec Magda la vie de bohême à Paris. Un jour elle avait disparu.