Ex-rue Lénine
À paraître

Ex-rue Lénine

Chamil Idiatoulline

2019, Tchoupov, petite ville imaginaire de la province russe, est empoisonnée par une décharge où s’entassent les ordures de toute la province. L’air est devenu irrespirable, les habitants vivent calfeutrés, filtrent l’eau, parfument leurs appartements à grand renfort d’eucalyptus, portent des masques pour affronter la pestilence qui a envahi les rues. Tchoupov pue, Tchoupov...

Traduit du Russe par Emma Lavigne

Édition papier

Date de parution : 02/02/2023

Prix : 24,00 €

Format : 23 x 15 cm, 384p.

ISBN : 978-2-88250-818-8

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 02/02/2023

Prix : 24,00 €

ISBN : 978-2-88250-819-5

    « Ex-rue Lénine est l’événement littéraire de l’année. »


    Klarissa Pulson, critique littéraire, Rossiyskaïa Gazeta


     



    « La décharge ici n’est plus un problème municipal, c’est un problème personnel, et chacun porte en lui sa décharge intime. »


    Vladimir Pankratov, critique littéraire, Gorki


     



    « Idiatoulline a de nouveau touché le nerf de l’époque, (…) de nouveau trouvé avec une précision de sniper la parfaite métaphore pour évoquer la réalité russe : un pouvoir qui voudrait déblayer une montagne d’ordures sans en avoir la force, tandis que la puanteur se fait chaque jour plus suffocante et que la révolte gronde. »


    Vladislav Tolstov, critique littéraire, Baïkalinform


     



    « Ex-rue Lénine remplit un rôle de manifeste à la fois politique, écologique et générationnel. C’est l’histoire d’une crise de la quarantaine sur fond d’effondrement écologique et politique, l’histoire de parents et d’enfants vivant dans des dimensions parallèles… La vie, tout simplement. Et c’est un peu effrayant. »


    Anastasia Chevtchenko, activiste Open Russia, Literaturno


2019, Tchoupov, petite ville imaginaire de la province russe, est empoisonnée par une décharge où s’entassent les ordures de toute la province. L’air est devenu irrespirable, les habitants vivent calfeutrés, filtrent l’eau, parfument leurs appartements à grand renfort d’eucalyptus, portent des masques pour affronter la pestilence qui a envahi les rues. Tchoupov pue, Tchoupov meurt. Et le maire vient d’être arrêté pour corruption.

À la même période, la famille de Lena Mitrofanova vole en éclats. Son mari Daniil la quitte pour s’installer dans l’appartement reçu en héritage ex-rue Lénine. L’ex-rue Lénine, c’est aussi l’ex-vie de Lena. Peut-il y avoir une vie d’après à Tchoupov ? Daniil, autrefois député, se lance dans la course à la mairie, alors que Lena rallie un groupement citoyen.

Idiatoulline affirme qu’en littérature il aime « les récits intéressants et honnêtes qui parlent de nous ici et maintenant ». Son roman Ex-rue Lénine ne fait pas exception : au-delà de la galerie de personnages représentatifs de la société russe, l’auteur brosse le portrait d’une femme quadragénaire qui trouve un sens à sa vie dans un combat altruiste.