Les Eltychev

Les Eltychev

Roman Sentchine

« Si la vue de la terre noire et nue, des arbres pareils à des squelettes, n’avait rien de réjouissant, ils se sentirent encore plus mal à l’arrivée de la neige. »


Les Eltychev, roman de la province russe, raconte la déchéance et la chute d’une famille ordinaire. Il est vrai qu’ils ne tombent pas de très haut… Le père, Nikolaï, est policier dans le chef-lieu de la province...

Traduit par Maud Mabillard

Édition papier

Date de parution : 29/08/2013

Prix : 20,00 €

Format : 23 x 15 cm, 272p.

ISBN : 978-2-88250-319-0

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 22/09/2016

Prix : 13,99 €

ISBN : 978-2-88250-444-9

    « Quand le bar est vide, on peut encore presser Les Eltychev de Roman Sentchine : il devrait en sortir de quoi se rincer le gosier. »


    Michel Audétat, Le Matin Dimanche


     


    « La province de la province, l'exil de l'exil - pour le roman dur et drôle de l'un des nouveaux représentants du réalisme russe. »


    Nils C. Ahl, Le Monde

    ,

« Si la vue de la terre noire et nue, des arbres pareils à des squelettes, n’avait rien de réjouissant, ils se sentirent encore plus mal à l’arrivée de la neige. »


Les Eltychev, roman de la province russe, raconte la déchéance et la chute d’une famille ordinaire. Il est vrai qu’ils ne tombent pas de très haut… Le père, Nikolaï, est policier dans le chef-lieu de la province ; sa femme, Valentina, a péniblement réussi à s’extraire de son hameau perdu. Un de leurs fils est en prison, l’autre n’est qu’un bon à rien. À la suite d’une bavure, Nikolaï est radié de la police et doit rendre son appartement de fonction. La famille décide de partir s’installer dans le village où a grandi Valentina, à cinquante kilomètres de la ville. Dans une atmosphère minée par l’alcool, la pauvreté et l’absence de travail, les Eltychev passent l’hiver comme engourdis. Le printemps leur apportera quelques bribes d’espoir, vite envolées.