Les passeurs d’Istanbul

Les passeurs d’Istanbul

Irene van der Linde

« La Turquie ressemble à un navire cinglant en direction de l’Ouest, tandis que ses passagers se précipitent vers le pont arrière, orienté à l’Est. »

La place Taksim est à nouveau bouclée, noyée de gaz lacrymogènes. En Turquie, nos équations politiques s’enrayent facilement : il faut du temps pour saisir la complexe réalité de ce pays.

Une année durant, l’écrivain...

Traduit par Catherine Martin-Gevers

Édition papier

Date de parution : 17/10/2013

Prix : 33,00 €

Format : 24 x 17 cm, 688p.

ISBN : 978-2-88250-323-7

« La Turquie ressemble à un navire cinglant en direction de l’Ouest, tandis que ses passagers se précipitent vers le pont arrière, orienté à l’Est. »

La place Taksim est à nouveau bouclée, noyée de gaz lacrymogènes. En Turquie, nos équations politiques s’enrayent facilement : il faut du temps pour saisir la complexe réalité de ce pays.

Une année durant, l’écrivain Irene van der Linde et la photographe Nicole Segers naviguent sur les ferries d’Istanbul, d’une rive à l’autre du Bosphore, entre Orient et Occident. Au fil des rencontres, qui s’approfondissent mois après mois, la Turquie d’aujourd’hui se dessine : riche, violente, attachante. Voici Kübra, jeune fille ambitieuse portant foulard, voici Özgür, responsable d’un mouvement écologiste, voici Ece, artiste lyrique, gloire de l’ancien régime, qui se refuse à poser le pied sur la rive asiatique, voici Zeynep, jeune employée de banque homosexuelle, voici Melda, une enseignante pieuse qui révère Atatürk…

Après Gens des confins, salué comme « un projet fantastique » par Rem Koolhaas, Segers et van der Linde nous offrent un livre capital pour découvrir la Turquie, ce pays qui est comme une agrafe entre l’Europe et le Moyen-Orient.

140 photographies en couleur.