Moi, Staline

Moi, Staline

Richard Lourie

Moscou, à la fin des années trente. Joseph Staline règne sur la Russie. En Allemagne, les nazis triomphent et s'apprêtent à plonger le monde dans un conflit abyssal.

Confronté au plus grand défi de son existence, la défense de la mère patrie contre l’envahisseur, Staline est pourtant obsédé par Léon Trotski, en exil au Mexique, qui vient d’entreprendre la rédaction de la...

Traduit par Martine Leroy-Battistelli

Édition papier

Date de parution : 27/02/2003

Prix : 20,30 €

Format : 23.5 x 14.5 cm, 272p.

ISBN : 978-2-88250-126-4

Moscou, à la fin des années trente. Joseph Staline règne sur la Russie. En Allemagne, les nazis triomphent et s'apprêtent à plonger le monde dans un conflit abyssal.

Confronté au plus grand défi de son existence, la défense de la mère patrie contre l’envahisseur, Staline est pourtant obsédé par Léon Trotski, en exil au Mexique, qui vient d’entreprendre la rédaction de la biographie du tyran. Dans ses brefs moments de répit ou de solitude, Staline se ronge les sangs à l’idée que son « meilleur » ennemi est en train de régler leurs comptes au grand jour. Pour rétablir sa vérité, il revient alors sur chaque épisode de sa vie mouvementée: il s’explique, se justifie, donne les raisons officielles et officieuses de ses actes, fustigeant au passage l’auteur du futur livre.

Révélations sur une amitié singulière, apologie d’une vie, réécriture de l’Histoire, cette « autobiographie » apocryphe est un tour de force littéraire. À mi-chemin entre document historique et fiction, teinté d’ironie, ce portrait original du grand dictateur nous révèle un Staline inédit mais toujours aussi terrifiant.