Joseph Czapski

Joseph Czapski

Eric Karpeles

Joseph Czapski (1896-1993) a vécu de nombreuses vies au cours de ses quatre-vingt-seize années d’existence. Il était étudiant à Saint-Pétersbourg pendant la Révolution russe et peintre à Paris durant les Années folles. En tant qu’officier de réserve polonais luttant contre l’envahisseur nazi aux premières semaines de la Seconde Guerre mondiale, il a été fait prisonnier par...

Traduit par Odile Demange

Édition papier

Date de parution : 08/10/2020

Prix : 34,00 €

Format : 23 x 15 cm, 576p.

ISBN : 978-2-88250-642-9

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 08/10/2020

Prix : 22,99 €

ISBN : 978-2-88250-643-6

    « Une biographie magistrale qui célèbre la mémoire d’un grand témoin du terrible vingtième siècle, peintre et écrivain, qui fut aussi un homme de cœur et de cran, humble et lumineux. »


    Jean-Louis Kuffer, Carnets de JLK


     



    « On peut lire l’existence de Czapski comme une longue quête pour parvenir à capter les couleurs et la lumière du monde, pour trouver ce souffle qui relie les yeux, la main, la toile, et le réel qui palpite. »


    Lisbeth Koutchoumoff, Le Temps


     


    « Aristocrate polonais exilé en France, témoin des deux guerres mondiales et des exactions soviétiques, le peintre figuratif et écrivain proustien, souvent sollicité pour son entregent, fait l’objet d’une monumentale biographie par Eric Karpeles. »


    Claire Devarrieux, Libération


     



    « Dense, intensément narrative tout en étant solidement documentée sur l’Histoire, la peinture, l’écriture ou l’exil, cette biographie exprime magnifiquement ce que fut cette “vie comme un roman” de Czapski, témoin d’un siècle de fer et humaniste pourtant. »


    Joëlle Brack, Payot.ch



    ,

Joseph Czapski (1896-1993) a vécu de nombreuses vies au cours de ses quatre-vingt-seize années d’existence. Il était étudiant à Saint-Pétersbourg pendant la Révolution russe et peintre à Paris durant les Années folles. En tant qu’officier de réserve polonais luttant contre l’envahisseur nazi aux premières semaines de la Seconde Guerre mondiale, il a été fait prisonnier par les Soviétiques. Au camp de Starobielsk, il fut l’un des très rares détenus à avoir échappé au massacre de Katyń, un meurtre de masse ordonné par Staline et mis sur le compte des Allemands. (Voir Proust contre la déchéance et Souvenirs de Starobielsk, chez Noir sur Blanc et Libretto, ainsi que Terre inhumaine, repris dans la « Bibliothèque de Dimitri »).

Czapski n’est jamais retourné en Pologne après la guerre. Installé en région parisienne avec sa sœur et les intellectuels de la revue polonaise Kultura, il a travaillé sans relâche à faire connaître le sort de sa patrie soumise au totalitarisme.

Czapski était une personnalité publique de tout premier plan, mais c’est la peinture qui a donné un sens à sa vie. Eric Karpeles, également peintre, révèle la complexité de Czapski, réunissant ici tous les fils de cette vie remarquable.